Commerce indépendant : l’entrepreneuriat au féminin reste difficile
Imprimer cet article

Actualité de la création

Commerce indépendant : l’entrepreneuriat au féminin reste difficile

Le second volet d’une étude du grossiste Metro sur le commerce indépendant met en évidence les difficultés auxquelles sont confrontées les femmes tentées par l’entrepreneuriat.

Publié le

Publiée en décembre 2017, une étude internationale sur le commerce indépendant réalisée par le grossiste alimentaire Metro avait mis en lumière les freins que rencontraient les salariés d’une dizaine de pays pour se lancer dans l’aventure de la création d’entreprise.

Le second volet de cette enquête, dont les résultats viennent d’être publiés, fait cette fois état des difficultés de l’entrepreneuriat rencontrées par les femmes. Selon Metro, ces dernières sont aussi nombreuses que les hommes à rêver de créer leur propre entreprise (45 % des sondées). Et comme eux, on retrouve chez elles un important écart entre l’envie de monter sa boîte et la concrétisation de son projet : seules 12 % des femmes interrogées estiment, en effet, possible de créer un jour leur structure (13 % chez les hommes).

Des inégalités hommes-femmes encore prégnantes

Mais les obstacles évoqués par les femmes sont toutefois différents de ceux mentionnés par les hommes. Pour près de la moitié d’entre elles, la première pierre d’achoppement reste la difficulté à trouver un soutien financier, alors que les hommes évoquent principalement l’instabilité de l’environnement économique et l’alourdissement de la fiscalité.

Par ailleurs, les inégalités hommes-femmes restent prégnantes quand ces dernières témoignent de leur expérience professionnelle. 56 % des femmes entrepreneurs interrogées déclarent avoir déjà été victimes d’injustices professionnelles, « étant jugées moins intelligentes ou moins fiables ». Une extrême minorité (3 %) considérant qu’un homme aurait pu vivre ce même type de situation.

Haut de page Article du - © Copyright Les Echos Publishing - 2017